Spécial Salon des Vins : Parentignat et le vin, une longue histoire !

Spécial Salon des Vins : Parentignat et le vin, une longue histoire !

Dès son expansion architecturale au début du XVIIIème siècle par François II de Lastic, le château bénéficie de terres agricoles permettant sa vie en autarcie. Son jardin potager, à l’époque situé dans le parc du château contribue, tout comme la basse-cour, à une autonomie totale de l’ensemble du domaine.

Sa vocation viticole, en adéquation avec son mode de vie très  spécifique  des châteaux à cette époque, se démontre dès cette époque. En effet, entre 1720 et 1730, une grande cave fut créée sous la bibliothèque actuelle ainsi que les deux salons du rez-de-chaussée, accessibles toute l’année à la visite. Les livres terriers de l’époque, sorte de registres contenant les lois et usages d’un domaine, attestent la présence de vignes conséquentes en particulier sur les collines de Gevillat et Cornonet, situées chacune de part et d’autre à quelques centaines de mètres du château.

Quelques années plus tard, en 1780, est ajouté un grand cuvage sur cave dans la cour de la régie. Encore aujourd’hui son système de trous de transfert entre le rez-de-chaussée et le sous-sol où étaient stockés les foudres au creux de paillasses (ici en orgues volcaniques d’Usson, ce qui est une rareté)  en sont les preuves tangibles. Par ce biais l’on précédait à trois étapes à savoir la fermentation, le stockage pour ensuite la phase finale avec  l’aboutissement en bouteilles à l’aide de tuyaux. La Table, située quelques mètres plus loin, était donc quotidiennement alimentée.

De surcroît, l’exceptionnel Chartier de la Maison, répertorié par Jean de Lastic, nous renseigne sur un grand vignoble situé près de Montpellier, devenu l’acquisition de la Famille Lastic par alliance. Il s’agit du Domaine de Saporta, dont la vendange était acheminée par voie ferrée jusqu’à Issoire, via des charrettes jusqu’à Parentignat. L’ajout de ce breuvage d’exception aux exploitations locales ont permis, en particulier  entre les années 1880 à 1905, de réaliser des travaux de restauration et de réaménagement d’envergure du château. On compte par exemple certaines pièces visitées au rez-de-chaussée, ainsi que les deux chambres de l’étage.

Cependant, en 1905, le phylloxera,  apparenté au puceron, décimera l’ancienne des terres viticoles. Signalé pour la première fois en France en 1863, cet insecte colonisera la totalité des vignobles de France et la quasi-totalité de ceux du monde entier, entraînant une crise économique sans précédent dans le domaine de la viticulture. Une économie à part entière fut condamnée mais également la vie quotidienne de part la baisse brutale des revenus. La transparence des livres de comptes démontrent le frein important du budget accordé aux divers réaménagements du domaine. En 1900, Gustave Foëx, célèbre œnologue, exprimera de cette dramatique période : « L’histoire de l’Agriculture ne nous a conservé, à aucun moment et pour aucune autre plante cultivée, le souvenir d’une crise aussi grave que celle traversée par les vignes de l’ancien continent lorsqu’elles furent envahies par le Phylloxéra ». Ce n’est que dix à vingt années plus tard, lorsque le mal fut totalement éradiqué du sol, que l’on entama une campagne progressive de replantation avec des plants venus des Etats-Unis.

A l’heure actuelle, le Domaine de Saporta, ancienne propriété de la Famille Lastic jusqu’au début du XXème siècle, sera repris pour devenir à partir de 1945 une AOC (Appellation d’origine Contrôlée). Le vignoble Languedocien savoure aujourd’hui un succès mondial avec 450 références de vins. Une École des Vins du Languedoc a également vu le jour en 2015, sur ce même domaine de Saporta, connu pour être le plus ancien vignoble français.

Les 12/13/14 octobre, lors du 19ème salon des vins de France au château de Parentignat, venez découvrir une multitude de saveurs dont notamment ces fameux vins du Languedoc. Des ateliers œnologiques seront également proposés sur réservation via le site de Centre France.

Cette année, la gastronomie sera également à l’honneur avec des exposants de qualité ainsi des repas gastronomiques dans les salons d’apparat du château. N’hésitez pas à vous renseigner dès maintenant sur la page de l’événement. Vous pourrez également visiter le château durant les dates et horaires indiqués, des guides seront à votre disposition.

A très bientôt dans l’enceinte du château, pour le plaisir des saveurs !