Beagles chassant un lièvre

Beagles chassant un lièvre

“Dans la proposition de chronologie de l’oeuvre de Desportes, nous plaçons cette composition vers 1692-1700. Les chiens, merveilleusement bien observés, ont toutefois une proportion un peu trop importante par rapport à l’ensemble de la scène. Ils sont encore marqués par l’influence de la peinture flamande, et notamment celle du maître de Desportes, Nicasius Bernaerts. Un perroquet observe la scène et apporte une touche d’originalité à sa composition ; Desportes l’a probablement copié, là encore, d’après quelque modèle flamand. Dans ce que nous proposons de voir comme l’une des toutes premières peintures de Desportes connues à ce jour, la mise en place des protagonistes n’est pas exempte de quelques maladresses , mais il ne fait aucun doute que, peu de temps avant la réalisation des portraits de chiennes favorites de Louis XIV pour le château de Marly, Desportes tente ici d’intégrer deux chiens dans un paysage, en gros plan et aux traits assez individualisés pour affirmer qu’il s’agit de l’une de ses premières tentatives de portraits de chiens. En 1702, puis en en 1714, il reprendra, dans les commandes pour Marly, ce positionnement des chiens au premier plan avec une ligne d’horizon placée assez haut. ” (Pierre Jacky, notice du catalogue de l’exposition Georges de Lastic, 2010)

Nom : Beagles chassant un lièvre
Catégories: Peinture / Huile sur toile / 96 x 130 cm
Artiste : François Desportes
Date : vers 1692 – 1700