Le parc

Le style “à l’anglaise” du parc, naturellement intégré à la campagne environnante, date de la fin du XVIIIe siècle. Auparavant, un dessin “à la française” de facture simple, en accord avec l’architecture du château, occupait toute la partie aujourd’hui engazonnée. A l’emplacement des rosiers, une balustrade limitait la terrasse ; au centre, un escalier en pierres à double volée de marches conduisait au niveau du jardin composé de petits compartiments géométriques avec un bassin circulaire au centre et un grand bassin au fond. Au-delà s’étendait un alignement d’arbres “en patte d’oie”. Sur la gauche un potager était ordonné dans le même esprit et, à droite, un verger. Après la Révolution, on supprima la balustrade et l’escalier, on creusa l’étang en ménageant une île; la terre extraite fut talutée contre la terrasse pour créer le plan incliné actuel, et les parterres de buis furent remplacés par du gazon. Des arbres de haute futaie subsistent encore près de la balustrade, à gauche de l’escalier.