Parentignat Prométhée enchainé

Prométhée enchainé, le vol du feu

Voici une des œuvres les plus impressionnantes de la collection Georges de Lastic. Il s’agit du « Prométhée enchaîné », sculpture en terre cuite, française, du XVIIIème siècle. Issu de la théogonie d’Hésoide, la légende de Prométhée fait partie de la grande complication des mythes grecs.

Lors de la prise de pouvoir de Zeus au trône du royaume des Dieux, les frères Prométhée et Epiméthée, deux Titans, sont chargés de créer les êtres vivants. De son côté, Prométhée « le Prévoyant » tel que le signifie son nom, façonne le corps des hommes en mariant l’eau avec la terre. Afin de parfaire sa création, il ne reste que le feu, nécessaire à la survie de celle-ci  dans le temps.

Mais l’élément n’existe que sur le sol d’un seul mont, celui de l’Olympe, domaine privé des Dieux. Décidé plus que jamais à mener à bien sa mission, Prométhée prend le risque, avec la complicité d’Athéna, de pénétrer secrètement sur le mont sacré et d’en voler un tison de feu.

C’est une fois les hommes comblés que Zeus s’aperçoit de l’affront du Titan en qui il avait toute confiance. Le châtiment sera donc à la hauteur de la trahison. Héphaïstos, Dieu du feu, est ordonné par Zeus d’enchaîner Prométhée sur un rocher dans les montagnes du Caucase. Soumis au supplice, un aigle viendra chaque matin dévorer son foie, organe qui se renouvellera chaque nuit ;  la torture est donc infinie…Plusieurs années passent, jusqu’à l’arrivée d’Hercule, au cours de ses douze travaux, qui libère Prométhée de ses chaînes et abat l’aigle.

Tel est le sujet,  passionnant, dramatique, qui inspira un grand nombre d’artistes de tous temps et toutes catégories. Pour en citer quelques exemples, Goethe ou encore Albert Camus seront captivés et écriront d’après la sulfureuse légende. La sphère musicale également s’en inspirera avec le « Prometheus » de Schubert ou encore dans un registre bien plus contemporain le chanteur Claude Nougaro qui compose et écrit « Prométhée » en 1981. Sans oublier en 1995 le titre du même nom écrit par le rappeur Akhenaton, issu de l’album “Métèque et Mat ».

Venez donc, au cours d’une visite,  découvrir notre sculpture, racontant  l’histoire du « transmetteur du feu » et  reconnue par les grands spécialistes comme l’une des plus belles terres cuites sur le sujet.


Crédit Photo : David Bordes